Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Membres ou Membres-Fondateurs ? [Patrick]

La distinction est loin d'être anodine si l'on pense à l'avenir de l'alliance. Si tout, dans les textes, fait référence aux membres-fondateurs dans la prise de décision, après nous, il n'y aura plus d'alliance... Ce qui peut être une volonté de ses membres.

Mais qu'en est-il des futurs apprentis que nous ne manquerons pas d'avoir ? D'autres magi qui voudront intégrer nos rangs ? Si l'on veut voir notre alliance prospérer, il faut penser à sa gouvernance future, lorsque nous ne serons plus aptes à prendre des décisions. L'âge, la maladie, la mort, beaucoup de choses peuvent arriver à chacun d'entre nous qui nous empêcheront de siéger et de participer aux décisions de l'alliance.
On peut statuer sur le fait qu'il n'y aura toujours que 5 mages à siéger au conseil, mais décider d'un mode d'intégration à ce dernier (un peu comme pour l'Académie Française par exemple).

Bref, le terme Fondateur ne me semble pas pertinent, et implique trop de restrictions.

La discussion est lancée !

Alors... C'est bien la critique, la contre-proposition, c'est encore mieux (même si la proposition est bateau) !

Conseil des Mages à la place de Fondateurs ? Pas de souci pour moi.
Alternativement => Possibilité de conserver le statut de Fondateur comme des membres d'Honneur (toujours susceptible de voter au sein de l'Alliance sauf s'ils ont fait un brexit (à définir d'ailleurs ; comment sortir de l'Alliance ?) ; y compris post-"mortem" (Crépuscule de 50 ans, je reviens...) ? Ou possibilité d'avoir des voix plus "pesantes" (ex. : une voix de Fondateur vaut 2, celle d'un membre postérieur vaut 1).
Et pour l'agrégation des nouveaux membres (mage), on fait comment ?
Nouveau membre de l'Alliance = nouveau membre au Conseil OU deux statuts distincts ?
Dans tout les cas, comment intègre-t-on de nouveaux membres (Période probatoire préalable ? Cooptation d'un autre membre ?) ? Comment passe-t-on de membre de l'Alliance à membre du Conseil (nouvelle période probatoire ? Temps de service en tant qu'officier ? Postulation devant le Conseil et vote (majorité à débattre) en session ordinaire pour accepter ?
 
Quel droit politique pour les membres (voir discussion sur les ressources pour certains des droits inaliénables de base) ? Peuvent assister au Conseil, mais sans voter ? Peuvent devenir Officier ?

Je trouve l'idée de différencier membre fondateur,et membre postérieur pertinente.Donner une voix plus pesante aux fondateurs est donc,à mon avis,justifié.
Comment intégrer de nouveaux membres?Je pense allier les deux modalités proposer...Après tout,ceci n'est pas un sujet léger à débattre,on parle de nouveaux membres potentiels avec qui étudier,vivre et partager l'Alliance...Pourquoi pas envisager un parrainage par un membre existant et une période probatoire d'une durée à débattre,mais pas excessive tout de même afin de ne pas..."exploiter" un éventuel candidat.L'accession au Conseil se fera,elle aussi,de la même manière:Sur demande du postulant et après un vote à la majorité des membres dudit Conseil,mais sans période probatoire cette fois-ci,non?
Les nouveaux membres non encore admis au Conseil peuvent toute fois y assister,à titre de témoin,d'expert ou de conseil avisé.Ils y ont droit à la parole mais pas au vote,et peuvent y briguer un statut d'Officier.

Ce n'est que mon avis sur les questions soulevées par Lucius précédemment...

Finalement, tout cela revient à déterminer le type de gouvernance que nous souhaitons avoir au sein de l'alliance. Joan serait plutôt d'avis d'adopter une pseudo démocratie étendue aux mages de l'alliance.

Concrètement, cela revient à donner une voie à chaque membre mage de l'alliance (one magus, one vote!), le président du Conseil ayant 1 voix supplémentaire en cas d'égalité.

Comment devenir membre de l'alliance : là je rejoins l'avis de Jez, un parrainage + une période de probation (1 à 2 ans au minimum) à l'issue de laquelle le conseil se réunit en session ordinaire pour accepter ou non le magus en tant que membre à part entière et donc siégeant au Conseil.

Pour le reste je rejoins encore Jez : "Les nouveaux membres non encore admis au Conseil peuvent toute fois y assister,à titre de témoin,d'expert ou de conseil avisé.Ils y ont droit à la parole mais pas au vote,et peuvent y briguer un statut d'Officier."