Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Résumé séance du 20/01/18 [Laurent]

Outre quelques éléments de gestion en début de session, l'essentiel de la dernière séance a tourné autour d'une "découverte mystique".

Suite à certains relevés durant les années précédentes, Lucius a acquis (début 1202) la certitude que les sorts Vim (plus précisément, ce sont les extractions de vis Vim qui l'ont interpellé) affectent l'aura magique locale, la faisant augmenter légèrement en intensité et superficie (pour une durée précise de 40minutes). Après une investigation complémentaire, il est apparu que l'épicentre de l'aura étant le Cénacle (le bâtiment), il était probable que le phénomène interagissait avec ce lieu.

Après quelques expérimentations (qui seront confirmées plus tard), Lucius, Joan et Arixo ont réussis à provoquer une réaction de l'aura (elle réagit effectivement aux effets Creo Vim, Muto Vim et Perdo Vim) dans le Cénacle : cela s'est manifesté par l'ouverture d'un "tunnel" au niveau d'un des autels des décans repéré par Arixo grâce à sa "Double Vue".

Le tunnel est un goulet poisseux, ss lumière, dans lequel les sons sont étouffés mais distordus par la distance, ss odeur (humidité, moite). Il débouche sur une pièce circulaire (semi-sphérique), moite, ou l'eau tombe de manière continuelle en gouttes (condensation). L'aura de la pièce est très forte (+7, magique) ; partant de la pièce, on compte 36 issues. La pièce est balisée par des "alignements" irréguliers de cairns, convergeant depuis/vers le centre de la pièce ; les cairns portent des inscriptions en écriture dorée. Il s'agit de noms de membres de l'Alliance : le nom de Tibirande, de Hieronymus, de Sartor de Merinita et de Silas de belestas (tous deux auteurs de certains des ouvrages de la Librairie d'Hersé : Summa Auram et Summa Animal respectivement) sont identifiés. Les tombes de Hieronymus et de Silas sont "ouvertes", mais ne contiennent pas de corps. Moins rassurant ; certains des cairns portent les noms des PJ.

Au centre de la pièce se dresse un menhir (une pierre levée) sur laquelle est inscrit, dans les mêmes lettrines dorées que pour les tombes, une sorte d'arbre généalogique commençant avec Cneius Pétronius Tutor (le Pontifex du Culte de Mercure exilé de Rome sous le règne de Néron, très certainement fondateur initial de l'Alliance et auteur de deux des summas de la Librairie). La plupart des branches de l'arbre généalogique sont mortes ; mais repartant du nom de Hiéronymus, cinq rameaux (à nos noms) s'étendent.

La pierre attire inévitablement l'attention de Lucius qui finit par la toucher et est aspiré vers... ailleurs. Joan essaye de le rattraper/retenir, mais finit en fait par être aspiré à son tour. Arixo témoignera, plus tard, que lui-même n'a pas été affecté de la sorte [Il est probable qu'il n'a pas réussi à franchir le nouveau niveau du Regio. Car oui, le "tunnel" ouvert dans le Cénacle donne effectivement accès à un Regio magique] et a vu ses sodales se dissoudre dans la pierre.

Joan et Lucius se sont donc retrouvés dans un paysage lunaire, ressemblant fort au plateau où se dresse aujourd'hui le château de Barbazan. À l'emplacement du Domus [Les Bains] se dressait un temple greco-romain (dans le genre Parthénon d'Athènes). Sous un ciel obscur, déchiré d'éclairs, la chaîne montagneuse des Pyrénées se découpait...

Joan et Lucius sont arrivés au seuil du Temple, ressentant inévitablement une aura magique extrêmement puissante ("du jamais vu" dixit Lucius, et techniquement du niveau 9). Depuis le seuil, Joan et Lucius ont pu observer une statue cyclopéenne dans le Temple, figurant une femme nue avec un serpent descendant le long de sa cuisse [à mettre évidemment en parallèle avec les mosaïques du Domus dans le monde réel]. Mais avant de pouvoir pénétrer dans le temple (ce que Lucius était clairement prêt à faire), les deux mages ont eu la "désagréable" sensation d'être observé. En se retournant, ils ont assisté à un spectacle proprement hallucinant : la chaîne des montagnes a commencé à onduler de manière ophidienne et une tête de serpent gigantesque a "gobé" le temple. C'est à ce moment que Joan et Lucius se sont brusquement retrouvés au centre du Cénacle, dans le monde vulgaire.

De son côté, Arixo a observé (avec sa Double Vue) un "être céleste" descendre des cieux pour refermer le "tunnel".

Quelques expérimentations plus tard ont permis d'obtenir les informations suivantes :

L'utilisation de sorts/effets CrVi, MuVi, PeVi provoque le phénomène d'ouverture du tunnel (et probablement d'extension de l'aura dans le monde Vulgaire) ;

Les Mercuriens étaient coutumiers du fait de pactiser avec des entités "magiques" célestes ;

Selon la période de l'année, le tunnel s'ouvre à l'emplacement de l'un des autels des décans ;

Le cycle annuel commence au premier décan/autel du Capricorne et s'achève au troisième décan/autel du Sagittaire ;

Le phénomène dure 40 minutes avant la venue de l'être céleste pour boucher le passage ;

Toutes les 40 minutes, le tunnel s'ouvre dans un nouvel autel/décan ;

Le Cénacle est un système complexe et mystique de "serrure" bloquant le passage vers les niveaux intérieurs du Regio ;

Peut-être même plus qu'un simple Regio, il s'agit d'un passage vers la Dimension magique elle-même.