Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Résumé de la session du 7/4/18 [Fred]

Le 15 Mars de l'an 1202

Devant l'avancement de nos investigations,nous identifions deux axes potentiels de recherche pour progresser dans notre enquête:
- Retrouver le fuyard qui pourrait avoir le livre et/ou des renseignements sur les commanditaires de l'opération
- Questionner Dame Marcera,qui en sait sans doute plus qu'elle n'en dit...

Joan,dans un geste de dévouement rare,se charge de se rapprocher de ladite Dame,étant donné son penchant prononcé pour les hommes vigoureux (le penchant de la Dame hein,pas celui de Joan...).Entre deux étreintes passionnées,elle lui révèle que les deux larrons semblaient être père et fils,au vu de leur ressemblance,et qu'elle a bien dénoncé le plus jeune à un certain Gérald,beau frère de la dame oeuvrant au guet.Elle dit avoir agi ainsi par dépit,le gaillard s'étant refusé à elle.
A peine Joan délivré de la bouillante donzelle,nous trouvons sans peine le dénommé Gérald,de faction non loin.Il nous confirme que le jeune Arnould a été emmené par les Templiers avec le livre qu'il transportait,et ce malgré ses protestations véhémentes.Nous apprenons aussi à cette occasion que Arnould est le fils du ferrier du coin.Une fois quelques renseignements pris,nous retraçons sans peine ce qui semble être arrivé à cette famille:La famille Binos a engagé par le passé le ferrier pour construire un coffre et aider à la création de vitraux,mais ils se sont promptement séparés de lui en l'accusant d'avoir chapardé dans ce même coffre,une fois le travail terminé.Celui-ci a échappé à un sort funeste,uniquement pour disparaitre et ne plus être revu en ces lieux.Ne reste donc de la famille que le beau frère du ferrier,meunier de son état...

Lucius,dans sa grande sagesse,théorise que le ferrier a peut être trouvé refuge chez son beau frère,en entendant les mésaventures dont a été victime Arnould,son fils.La vérification de ce fait explique donc notre visite au moulin,non loin.

Arrivés là-bas,Joan et Théo se retrouvent nez à nez avec une bien curieuse troupe:Le meunier dissimule en effet non seulement Dominge,le ferrier,mais aussi certains de ses compagnons:Un certain Cric le rouge,arbalétrier taciturne et méfiant,et Colrat,un géant que même Joan ne saurait toiser,et c'est peu dire...
Après tractations et négociations,ceux-ci nous révèlent qu'un chanoine du Mas St Pierre,sans doute riche et influent,les a engagés.Celui-ci était accompagné d'un homme dont le blason comporte trois radis noirs sur fond rouge,armes des Rabastens.Or les Rabastens comptent dans leurs rangs le frère de l'adversaire de l'évêque de Commingeslors de l'élection à venir,pour laquelle il est en déplacement à Toulouse.
Dominge,Cric et Colrat acceptent de nous laisser le livre,en échange d'une place par mi nos hommes,sous la protection des seigneurs de Barbazan.

Charge à nous maintenant de delivrer Arnould,détenu dans le castel templier local.Celui-ci est occupé par une forte garnison,environ quinze hommes d'armes,bien plus que de raison pour une telle position.Ces hommes représentent la suite de quatre dignitaires templiers,venus s'établir ici après leur retour de Terre Sainte.Peu après leur arrivée,l'un d'eux,Thibault de Castelnau,semble s'être montré curieux de l'emplacement de la tombe d'Hérode,lieu notable local,avant de disparaitre,accompagné de ses hommes...

Le "maroc de Hérade" ,autrement dit la tombe de Hérode,que semble avoir visité Thibault,est en fait une tour effondrée,sise non loin,et que tout le monde évite...sauf nous.Amic,Lucius et Théo s'y rendent,Joan étant occupé à prouver à Dame Marcera que,conformément au dicton, "l'Ariège,ça n'est jamais plat",et que,par conséquent,il y a certaines bosses qui peuvent toutefois s'aplanir après y avoir oeuvré le temps qu'il faut:)
Lucius se retrouve aux prises dans les ruines de la tour avec un Camuchech (ça ne s'invente pas...),être féerique se nourrissant de la peur.La magie de Lucius sauve la petite assemblée d'un mauvais pas,mais une fois la créature matée,nous échouons à trouver trace de Thibault et de ses hommes,même s'il apparait probable que la créature a certainement eu raison d'eux auparavant.

Nous décidons de rencontrer les trois chefs templiers restants en la cathédrale de St Bertrand.Nous les informons de la cause probable de la mort de leur comparse et négocions notre aide à leur cause,en échange du retour du livre à son emplacement initial,ainsi que de la vie d'Arnould.
Le livre de retour dans l'Enfer de la bibliothèque de l'évêque,Lucius et Joan parcourent rapidement ses pages pour s'apercevoir que sa valeur tient dans le simple fait de lister un 41eme miracle de St Bertrand,au lieu des 40 habituels.Celui-ci semble avoir été de "chasser le renard de Christ,martyr des Saints innocents,pour le renvoyer dans l'abîme où il gisait."
Il apparait à nos érudits que "le renard de Christ" est le roi Hérode (que le Christ lui-même a qualifié de "renard")...

En espérant avoir été exhaustif,je vous salue bien bas,compagnons,et espère m'être acquitté de mon devoir de rédacteur de ces pérégrinations dans un style qui vous sied,et sans rien omettre,malgré le malin plaisir que prenait notre MJ préféré pour me mettre des bâtons dans les roues,à grand renfort de noms,de jargon occitan,et de créatures qu'un certain mythe n'aurait pas renié;)

Bon résumé au style fleuri... merci Fred !

Pour compléter, on a également tenté et échoué dans la récolte de Vis de la lacuna.

Pour rebondir sur le résumé du scénar :

On a passé un deal auprès de Dominge et ses gars, mais au final, son employeur, le chanoine du Mas StPierre, ne sait pas encore s'il a échoué ou non. Il est donc toujours temps de mettre la situation à profit et de lui monter un coup de pute pour lui faire payer ses actions passées.

Par exemple :
- on peut le discréditer auprès de l'évêque (pour l'affaire du livre), voir aider à discréditer l'archidiacre ou à défaut son frère ;
- on peut le capturer pour qu'il nous révèle tout sur les affaires qui nous concernent et son implication ;
- on peut le faire chanter et l'obliger à nous servir d'informateur.

Qu'en pensez-vous ?

Cool :)

Je rajoute en annexe les points suivants :

1) Après conclusion du scénar en lui-même nous avons aussi élucidé le fonctionnement de la vasque dans le cloître de l'évéche (source de vis confirmé Intellego, mise à jour ici => https://saga-arsmagica.com/forum/topic/vasque-du-cloitre-de-saint-bertrand-laurent/)

2) Le marac en râde a un sous-bassement que Amic (sous forme de chat) est allé visité ; juste pour tomber sur un autre kamuchech (le cousin du précédent) et manquer y laisser une de ses 9 vies.

3) Le texte du 41e miracle site aussi un lieu-dit pour l'accomplissement du renvoi aux Enfers de Hérode par Saint-Bertrand (ma mémoire me susurre Colline des Saints-Martyrs, mais je suppose que c'est un vilain amalgame avec le reste du récit du Miraculum ; le texte du 41e miracle ayant été recopié par nos soins avant retour de l'ouvrage à l'Evéché, cela reste néanmoins simple à vérifier).

4) Suite au retour de l'ouvrage, Fulbert nous a laissé consulté le contenu de l'Enfer de l'Évéché :
La mémoire des Pierres ; ouvrage de St-Bertrand recensant les carrières, mines et autres sites (bcp de ruines gallo-romaines) utilisées pour fournir la matière première pour la (re)construction de l'Evéché.
La Hiérarchie Céleste : un summa consacré au Divin et sa hiérarchie interne.
+ 3 autres dont le contenu & le nom m'échappe à présent.

Par exemple :
- on peut le discréditer auprès de l'évêque (pour l'affaire du livre), voir aider à discréditer l'archidiacre ou à défaut son frère ;
- on peut le capturer pour qu'il nous révèle tout sur les affaires qui nous concernent et son implication ;
- on peut le faire chanter et l'obliger à nous servir d'informateur.

Agir contre un prélat de l'Église (points 3 et surtt 2) me semble vraiment risqué (pas seulement dans la réalisation de l'action, mais dans les conséquences que ca peut avoir chez les Profanes et chez les Éveillés).

Le point 1 me semble aller de soit en revanche, même s'il n'est déjà pas en odeur de sainteté auprès de son Excellence.

La vasque est donc une source d'Intellego?Voilà qui est précieux,à n'en pas douter...

Sinon je suis du même avis que Lucius:Discréditer un chanoine est une chose,l'enlever en est une autre,autrement périlleuse,et,à mon avis,superflue,en tout cas pour le moment...

La vasque est donc une source d'Intellego?Voilà qui est précieux,à n'en pas douter...

Le MJ veut nous filer toutes les billes pour fabriquer des comm :)